Cliquez pour aller directement au chapitre correspondant

Haut de page

 Un peu d'histoire.

    (extraits du Bulletin municipal - février 2008)
  • Un premier marché sur la place de la Mairie.

    C'est une pétition qui est à l'origine de la création du premier marché fontenaisien. Nous sommes en novembre 1880. Le prix excessif des denrées alimentaires est l'argument principal des pétitionnaires. En réponse, le Conseil municipal prend contact avec M. Nouveau, déjà concessionnaire des Marchés de Sceaux et de Bourg-la Reine. Un premier projet est étudié : il prend la forme d'un "marché aux comestibles et articles divers" qui sera établi place de la Mairie. Mais, pour respecter les règles de la concurrence, l'exploitation est mise en adjudication et, en mars 1881, M. Nouveau l'emporte. Il signe un bail de dix ans (contre une redevance annuelle de 230 francs). Des améliorations sont apportées au fur et à mesure de la prorogation du bail : installation d'une toile pour couvrir l'allée centrale en 1885, remise en état du bitume de la place et du matériel utilisé par les marchands en 1908 ...



  • Un marché, qui peu à peu prend de l'importance

    Originellement ouvert le mardi et le dimanche, le concessionnaire demande à plusieurs reprises (notamment en 1887 et 1910) une ouverture un troisième jour. Mais il se heurte à chaque fois au refus du Conseil municipal. Dans les années 1910, le marché étend légèrement sa surface avec l'accord tacite de la mairie. En 1926,toujours avec l'accord municipal, Hippolyte Rigaud reprend la concession détenue pendant 45 ans par la famille Rigaud. Le bail est modifié : L'agrandissement de l'emplacement est acté en échange de l'amélioration de la place (bitumage, installation de bouche d'eau ...). Le marché s'étend encore en 1933 puis en 1938. A cette date, il est décidé que le concessionnaire ne s'occupera plus directement de l'entretien de la place mais qu'il devra verser une redevance réservée à cet effet à la commune. Il s'engage aussi à prendre ne charge divers petits aménagements, dont la pose de 26 grilles d'arbre en fer. A partir de 1940, le marché est en crise : les recettes du concessionnaire ont baissé de près de 40%. La redevance annuelle puis le doit de place vont faire l'objet de réajustements. ... jusqu'en 1948 pour s'adapter aux conditions économiques.


  • Le premier marché en dur en 1950 angle avenue Saint-Prix, rue La Boissière.

  • Le marché se déplace un peu et s'agrandit

    Avec l'explosion démographiques des années d'après-guerre (7 091 habitants en 1946, 12 208 en 1959), la localisation du marché devient problématique : les emplacements sont insuffisants, la circulation des bus devient difficile, la place inutilisable pour d'autres manifestations ... Aussi, un projet de transfert à l'un des angles formé par l'avenue Saint-Prix et la rue La Boissière est adopté. Le terrain est racheté à la famille Desforges, le sol est bétonné et des hallettes métalliques couvrant 200 emplacements sont installées.


    1966 - Un nouveau marché construit en 80 jours.

  • Un premier marché couvert, pour 15 ans.

    Le Conseil municipal accorde aussi un troisième jour d'ouverture. Cette version du marché, inaugurée le dimanche 8 octobre 1950, fonctionne pendant 15 années avant d'être bouleversée par le remodelage de la ville : le lieu ne correspondant plus : "ni à l'esthétique des immeubles rénovés alentours ni aux besoins nouveaux des commerçants le pratiquant", il est rasé au cours du mois de juillet 1966. A la place est élevé, en 80 jours, un bâtiment en béton et polyester coiffé de deux coupoles. (extraits du bulletin municipal de février 2008)

    En 2011, quarante ans plus tard, cette halle ne répondant plus aux normes et devenant vétuste devait être démolie afin d'ériger à sa place un nouveau marché à l'architecture moderne, accessible à tous et de haute qualité environnementale et un parking souterrain de deux étages. (voir le numéro spécial de Fontenay-aux-Roses magazine - novembre 2011).


2011 - Le nouveau marché.

Haut de page
 Votre marché, en images.

 
Un marché bien agencé, lumineux, aux allés larges et d'abord facile (handicapés),


 
Un marché bien achalandé et accueillant,



de nombreux commerçants ...


 
... accueillants, des promotions permanentes.


   
Un marché couvert et d'autres commerçants à l'extérieur.



Haut de page



  • Surface du marché couvert : 1 610  m2.
  • Hauteur de plafond : 5 à 7 mètres.
  • Surface du parking : 4 073  m2.
  • Nombre de places dans le parking : 144.
 


Financement du projet
  • Redevance annuelle fixe du prestataire : 75000 €
  • Redevance variable : 7% du chiffre d'affaire HT des droits de place ( 7% en 2015 = 12 250 €).
  • Compte d'exploitation du nettoyage : 51 000 € à la charge du prestataire.

Un budget en 2011 d'environ 8,8 M€.
  • Conseil général des Hauts-de-Seine : 1 407 600 €.
  • Conseil général de l'Île-de-France Hauts-de-Seine : 810 000 €.
  • FISAC (état) : 385 000 €.
  • Remboursement TVA : 1 390 000 €.
  • Le reste à la charge de la ville de Fontenay-aux-Roses.

Haut de page



 Les éléments que vous devez connaître absolument.

  • Le marché est ouvert les mardis, jeudis et samedis de 8h à 13h30.
  • Le marché couvert est réservé, aux denrées comestibles.
  • Il y a actuellement 31 abonnés à l'année dans le marché couvert. Ils se répartissent ainsi :
    • Fruits et légumes : 10,
    • Poissonniers : 3,
    • Boucheries : 2,
    • Charcuteries : 2,
    • Fromageries : 3,
    • Tripier : 1,
    • Boucherie chevaline : 1,
    • Boulangerie : 1,
    • Produits exotiques : 2,
    • Fleuriste : 1,
    • Buvette : 1,
    • Volaillers : 2,
    • Olives, fruis secs : 1,
    • Produits italiens : 1.
  • Et, à l'extérieur de la halle, surtout le samedi matin une vingtaine de"volants" (23 le 25 février 2017). Ce sont des commerces non comestibles, pour la plupart : vêtements féminins, chaussures, matelas,rotisseries, primeur, foodtruck.
  • Un placier est chargé, chaque jour de marché de l'organisation générale et du placement de chaque commerçant.
  • Le groupe Géraud est le prestataire choisi par le Conseil municipal, après un appel d'offre (le 19 septembre 2016)
  • Des animations commerciales promotionnelles sont prévues plusieurs fois par an. Une information est largement reprise par les organes de diffusions locaux ou régionaux.
  • Pour vous rendre au marché, pensez à utiliser votre voiture (parking gratuit la 1ère heure), le Minibus, et pour les personnes de plus de 65 ans à mobilité réduite,le "Mobibus", le jeudi matin, de 9heures à 12 heures (Réservation : 41 13 20 75).

Etat des lieux, améliorations, mises aux normes, malfaçons et autres réparations,


Dans l'ensemble, ce marché, construit en 2011, répond correctement aux besoins exprimés de la commune et de ses habitants. Sa taille, son agencement, l'éventail de ses commerces en font un lieu animé, utile et convivial.

En résumé les commerçants sont contents d'y être présents et le fontenaisiens d'y venir faire leurs courses.

Mais bien des choses demandent encore à être corrigées, réparées ou améliorées :

  • Toiture et étanchéité :
    Dès le début, des problèmes d'étanchéité de toiture sont apparus, entraînant des ruissellements d'eau sur certains étalages en cas de pluie. Il y avait également des problèmes d'étanchéité dans les parkings qui se manifestaient par des infiltrations d'eau. un gros effort a été fait et la plupart des défauts ont été réparés à ce jour.
  • Soleil d'été sur les étals de certains commerces :
    La pose d'un filtre sur la verrière supérieure devrait résoudre ce problème estival qui nuit à la fraicheur de certains produits.
  • La convivialité n'est pas toujours au rendez-vous :
    Bien des chose se disent, s'échangent au marché. Bientôt un café-buvette avec des des tables et des chaises ou chacun pourra s'asseoir et prendre un "petit café" devrait voir le jour. Dans la future rénovation de la place de la Mairie, le marché tiendra tout naturellement sa place dans la redynamisation du centre ville et les jours de marché seront un moment fort de convivialité.
  • L'accès au parking, l'entrée et la sortie des voitures posent de gros problèmes :
    L'entrée unique, la barrière capricieuse et l'abord même du marché posent de gros problèmes. L'étude de l'ensemble du traffic, des sens de circulation et du stationnement dans la ville actuellement en cours. Elle devrait apporter certaines solutions.
  • Mardi, jeudi, samedi, un équilibre difficile à maintenir.
    Si l'ensemble des partenaires concernés trouvent le marché du samedi matin attractif et convivial, il n'en n'ait pas de même pour ceux du jeudi et plus encore du mardi. Une réflexion est faite pour modifier les dates et/ou les horaires, mais cela demande un long travail de concertation avec les nombreux partenaires impactés à consulter.
Notez-bien : Une première estimation du coût de l'ensemble des travaux à effectuer a été de 400 000€ à 450 000€. Cette somme devrait, en grande partie, être à la charge des Fontenaisiens. (risques non couverts, à l'origine, par les assurances, sociés prestataires en dépot de bilan, etc.)


Les rumeurs, les idées fausses, les idées vraies

  • Le marché de Fontenay-aux-Roses est cher.
    Nous n'avons pas trouvé d'étude comparative convaincante, dans un sens ou dans l'autre.
  • Les commerçants boudent le marché de Fontenay-aux-Roses.
    Faux. Il existe une liste d'attente, en particulier pour obtenir le statut plus stable,d'abonné.
  • La suppression du mur végétal, .
    Vrai. symbole en 2011 d'une écologie volontaire, très rapidement toutes les fleurs déclinèrent, puis moururent. Impossible à gérer, un mur peint, amenant plus de luminosité, le remplace.
  • Les verrières sont sales et impossibles à nettoyer.
    Faux. Une solution, pas très simple il est vrai, imposant des déposes provisoires des lattes, a éé trouvée. Pour la première fois depuis 2011, les vitres ont pu être lavées.





   Page 3 : voir les documents que Fontenay-aux-Roses--Avenir a pu consulter.