Un projet à porter ensemble pendant plus de dix ans pour transformer et redonner une âme à tout un quartier !


Haut de page
 Un peu d'histoire.


Extrait du plan rouleau (Archives municipales)
  • Avant 1872,les Paradis ne sont que terres dédiées aux culture maraichères (voir le bulletin des archives municipales No59). En 1910, on compte une cinquantaine d'habitations.
  • La construction de l'église des Blagis, 1934-1936, est au centre du développement du quartier qui passe en un siècle d'une dizaine d'habitants à plusieurs milliers. (voir le bulletin des archives municipales No9). L'avenue Jean Perrin n'existait pas et l'Avenue de Bourg-la Reine (avenue Gabriel Péri) était bordée de platanes (souvenirs de Denise Blanche - archives municipales)


    Cadastre 1943 (Archives municipales)
  • 1957 - 1962 : contruction d'un ensemble d'H.L.M.(habitations à Loyers Modérés) représentant 732 logements sociaux disposés en plusieurs barres.







  • 1992 : Construction de 87 nouveaux logements et rénovation partielle.






Haut de page
 2017 : Un quartier vétuste, un renouvellement nécessaire.

(bilan établi à partir des exposés faits le 16 juin 2015 - voir le diaporama)

  • Le quartier qui ne répond plus aux normes et aux attentes actuelles.

    En matière d'aménagement :
         - Espaces publics négligés et désuets.

    En matière des immeubles batis eux-même :
         - accesibilité non conforme aux textes actuels (handicapé).
         - Absence d'ascenseurs.
         - Isolation thermique et phonique défectueuse.
         - Présence d'amiante.
         - Dégradation des pièces communes.
         - Vétusté des sanitaires, de l'installation électrique, des cuisines, etc ...

    En matière de vie sociale et d'intégration à la vie locale :
         - Site enclavé, replié sui lui-même.
         - Disparition progressive des commerces et services publics.

  • Identifié dès les années 1990 comme un quartier dit prioritaire, le quartier des Blagis était classé "Zone Urbaine Sensible" et était intégré dans un CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale). En juin 2014, l'Etat a pris la décision de sortir le quartier des Blagis-Paradis de la géographie prioritaire.

Haut de page
 Des atouts réels pour que le projet réussisse.

  • Un terrain de 8 hectares avec des espaces verts et des arbres remarquables à conserver.
  • Un promoteur "Hauts-de-Seine Habitat" motivé.
  • Une municipalité demandeuse et attentive.
  • Des habitants prenant le projet à coeur et participant activement à la réflexion commune.
  • Et surtout, un réel esprit de quartier existant de longue date !

    Un esprit toujours présent mais qui sait s'extérioriser une fois par an.

    De la "Commune libre des Blagis" en 1948 aux fêtes annuelles du "quartier des Paradis"

Haut de page
 Les ambitions du projet : un renouvellement urbain du "Quartier des Blagis".


Des engagements sur le bâti :
  • Maintenir le nombre de logements sociaux (833).
  • Des opérations en tiroir permettant aux locataires actuels qui le souhaitent, d'être relogés sur site dans des conditions financières équivalentes.
  • Des sources de financement claires : La création de logements supplémentaires est la condition pour rendre le projet global finançable, la densification est donc un invariant du projet.
  • Développer un parcours résidentiel permettant l'accession à la propriété et renforcer la mixité sociale.

Volonté de maintenir un quartier vivant et agréable !
  • Maintenir les commerces existants sur le site et, dès que l'état des travaux le permettra, en faire venir d'autres.
  • Mise en place d'espaces publics et paysagers de qualité (places, jardins familiaux et public, point d'eau).
  • Maintenir l'ensemble des équipements actuellement sur le site (Maison de quartier, créche, équipements sportifs)

Associer les habitants au projet urbain en favorisant l'information et la concertation :

Un accompagnement personnalisé
  • Un suivi individualisé pour faciliter les changements nécessaires tout au long du parcours de relogement.
  • Une aide matérielle au moment des dé ménagements jusqu'au relogement définitif.


Un partenariat réel entre "Hauts-de-Seine Habitat" et la Ville de fontenay-aux-Roses
  • Concrétisé par la signature d'un "contrat de proximité", le 4 novembre 2016 par Laurent Vastel, Maire de la ville de Fontenay-aux-Roses, Christian Dupuy, Président de Hauts-de-Seine Habitat et Damien Vanoverschelde, Directeur général de l'Office.




  • Un engagement de la municipalité



D'autres imformations sur le site de Fontenay-aux-Roses.

Haut de page

 Calendrier prévisionnel de l'opération

mise à jour : Janvier 2017

mise à jour : Septembre 2017



Haut de page

Avancée du projet

En septembre 2017, sont actés

Voir l'ensemble du diaporama présentées lors lors de la réunion du 20 septembre et le compte-rendu.

Cinq plans pour mieux comprendre


20 septembre 2017

L'ensemble du projet proposé

Les premières démolitions envisagées

Les premières reconstructions envisagées

Les premières reconstructions envisagées (2)

Les premières reconstructions envisagées (3)

Les premières reconstructions envisagées (4)

Ensemble des diapositives et compte-rendu de la réunion

Haut de page
 Les partenaires du projet

  • Hauts-de-Seine Habitat.
  • La Municipalité de Fontenay-aux-Roses
  • Les services techniques de la ville de Fontenay-aux-Roses
  • Le Cabinet Castro, Denissof et associé.
Mais aussi
  • L'association des Locataires des Paradis
  • L'association de quartier "Blagis-Gare"
  • L'ensemble des habitants du quartier et des associations locales
  • et tous les Fontenaisiens




   Page 3 : voir les documents que Fontenay-aux-Roses--Avenir a pu consulter.