-->

L'Etat des lieux

Les informations citées dans ce paragraphe sont tirées du document 'Enjeux et perspectives pour le développement du centre-ville de Fontenay-aux-Roses', téléchargeable dans la page "documents" de ce projet.

Quelques courbes pour mieux comprendre
Fontenay-aux Roses, une population en recul,une population qui tend à vieillir.






Ce qu'il faut retenir aussi :
  • Une population vieillissante, en recul depuis 2009.
  • Un revenu par habitants en stagnation, mais équivalent à celui des Hauts-de Seine.
  • La part des cadres et de professions intermédiaires est en augmentation mais reste en deçà du niveau départemental.
  • Peu de construction de logements en accession à la propriété qui pourraient attirer une population "dotée de revenus plus élevés".
  • Une desserte du territoire et des projets de transports en commun dans le cadre du Grand Paris qui améliorent l'accessibilité de la commune.

Le commerce de proximité par rapport aux autres commmunes



Mais les commerces du centre-ville c'est aussi cela !

  • 75 commerces et services en activité en 2014 (84 en 2002).
  • Parallèlement, un taux de vacance en augmentation et qui a doublé depuis 2002 (15,7 % en 2014 contre 7,6 % en 2002).
  • Des mutations commerciales relativement importantes entre 2011 et 2014 avec un tiers des commerces qui connaissent un changement dont 18 % de changements d'enseignes et d'activités et 7 % des commerces qui deviennent vacants.
  • Un maintien positif des commerces alimentaires spécialisés entre 2002 et 2014 avec l'apparition d'un primeur et d'un chocolatier. A noter cependant la disparition d'un pâtissier et d'un fromager, partiellement compensée par l'offre complémentaire du marché de Verdun.
  • Un maintien des services aux ménages (cordonnerie, pressing) plutôt positif sur le pôle alors qu'ils sont plus généralement en recul sur le département.
  • Une hausse des implantations de restaurants ( 3 en restauration traditionnelle et 1 en restauration rapide).
  • Un net recul de l'équipement de la personne, de l'habitat et des culture-loisirs depuis 2002.

Le pouvoir du maire


1o  Le maire peut-il interdire l'installation d'un commerce de proximité ?


Un principe général :

La liberté du commerce ne permet pas, à l'autorité administrative de s'opposer à l'installation, dans une commune, d'un commerce de quelque type qu'il soit.

Mais



Il est possible au maire, sur le fondement de son pouvoir de police administrative de prendre les dispositions permettant d'assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques si ces dernières devaient être menacées par l'ouverture d'un commerce. (en 2005, le maire de Houilles a pu interdire pour trouble potentiel de l'ordre public l'ouverture d'un " sex-shop " dans sa ville).



Par ailleurs, un PLU peut légalement interdire certaines formes de commerces dans une zone déterminée sans porter atteinte à la liberté du commerce et de l'industrie.


2o Le droit de préemption du maire est-elle l'arme absolue pour garder des commerces de proximités ?


Qu'est-ce que le droit de préemption ?

Le droit de préemption permet à une collectivité publique d'acquérir un bien immobilier le plus souvent en se substituant à l'acquéreur trouvé par le vendeur. Il permet par exemple à la commune, de s'interposer entre le vendeur et son acquéreur. Le droit de préemption ne concerne donc que les personnes qui souhaitent vendre un bien immobilier.

C'est au conseil municipal de délimiter un périmètre de sauvegarde du commerce d'artisanat de proximité au sein duquel tout vendeur de fonds de commerce devra faire une déclaration préalable à la mairie.


Les délais :

La commune dispose alors de deux mois pour préempter et se porter acquéreuse du fonds de commerce.
Elle doit, dans un délai de deux ans (trois ans en cas de location-gérance), rétrocéder le fonds ou le bail à une entreprise, avec pour objectif d'assurer la diversité commerciale ou artisanale du périmètre concerné.



3o  Existe-t-il un PLU pour le commerce de proximité à Fontenay-aux-Roses ?



Le projet "commerces de proximité" est engagé pour les années à venir



1o   Profiter des atouts et lever les difficultés




2o   Consulter les intéressés


L'enquête diligentée avec la Chambre de Commerce a montré que 40 % des consommateurs potentiels font leurs achats ailleurs (l'évasion le plus souvent acceptée ne doit pas dépasser 20 %). De plus, l'offre commerciale n'est pas assez diversifiée.

Outre les documents statistiques et factuels qu'elle rapporte, elle met en évidence que tous les acteurs, commerçants et acheteurs, sont non seulement conscients des problèmes mais présentent des solutions.



3o   Elaborer un projet se développant sur plusieurs années

Le commerce est une dimension importante de la santé économique d'une ville. La nouvelle équipe municipale en a fait une de ses priorités. Le maire a chargé Monsieur Christian Bigret, premier maire adjoint au commerce et à l'artisanat, de prendre en charge ce dossier.



Description du projet  (Fontenay-aux-Roses LE MAG no403.)

L'objectif premier du projet " commerces " est de créer un vrai coeur de ville qui s'articulerait autour de deux " poumons ", le premier étant la place du général de Gaulle et le second le carrefour de la Cavée, reliés par un axe majeur qu'est la rue Boucicaut.

Un autre objectif est de commercialiser la place de Gaulle à 80% alors qu'elle ne l'est qu'à environ 15% actuellement.

A la Cavée, c'est toute la place qu'il a fallu redessiner pour améliorer d'une part la circulation routière et piétonnière et, d'autre part, accueillir de nouveaux logements privés et commerces.

L'effort ne doit pas se limiter à cet axe, qui doit ainsi devenir une véritable galerie marchande, il doit ˆtre entrepris sur d'autres quartiers comme celui de Scarron par exemple.



4o   Engager les actions et profiter de toutes les opportunités pour avancer


Comme on le voit, il s'agit d'un vaste projet qui ne doit se faire que progressivement. Si l'ensemble du projet est cohérent et admis par la quasi-totalité des habitants, chaque étape est longue et difficile, nécessitant étude, concertation, discussion, prise de décision et réalisation. Dès à présent les Fontenaisiens peuvent voir les premiers résultats de cette ambition.

Nouveau !

C'est le nombre des actions entreprises et finalisées, recensées en novembre 2016. Certaines sont importantes, d'autres moins.

Elles vont toutes dans le sens de la dynamisation du commerce de proximité.
Ce chiffre devrait croître régulièrement. Parmi celles-ci, trois sont particulièment visibles :

Deux kiosques place de la mairie

Les deux kiosques de 11 m2 chacun ont été implantés, l'un pour les
journaux, l'autre pour des fleurs. Ces implantations ne coûteront rien
à la Ville, le prestataire se rémunérant avec les publicités intégrées.
Des "bornes-minutes"

Des bornes pour emplacements de stationnement minute dont
les premières sont déjà installées rue Boucicaut et place de l'Église.
Avec pour objectif de permettre une bonne rotation des véhicules.
Du mobilier urbain commercial

La signalétique commerciale existante laisse place peu à peu
à des modules interactifs nouvelle génération financés par la publicité.

Parmi ces actions certaines ont été déjà finalisées d'autres le seront à court terme. Certaines étaient faciles même évidentes à mettre en place, d'autre moins, mais elles vont toutes dans le mˆme sens et s'intègrent naturellement dans un projet ambitieux et à long terme.

Parmi celles-ci, nous en avons retenu 14 qui nous ont parues particulièrement intéressantes :

  1. Création d'un comité des représentants des commerçants du marché,
  2. Restructuration des flux piétonnier du marché extérieur, apport de nouveaux commerçants
  3. Lancement de la convention de la C.C.I 92 (C.M du 01/10/2014)
  4. Mise en place du nouveau stationnement pour les camions des commerçants du marché
  5. Mise en place d'un tarif attractif pour le stationnement, dans le parking du marché, des véhicules des commerçants et de leur personnel 2015
  6. Nouvelle implantation des stands des commerçants extérieurs du marché (Rue de verdun totalement dégagée) Juillet 2015
  7. Création du 1er marché de Noel - 23 exposants - sur 3 jours - Décembre 2015
  8. Implantation de cinq totems mobilier urbain commercial Naja - Avril 2016
  9. Remise en peinture de l'ex mur végétal du marché - Juillet 2016
  10. Création d'une New Letter trimestrielle destinée aux commerçants
  11. Création et mise en place d'une signalétique intramuros pour le parking du marché - 1er trimestre 2017.
  12. Création d'un sac " j'achète au marché de Fontenay " - 1er trimestre 2017.
  13. Création d'un bar convivial, au sein du marché, pour dégustation de différents produits alimentaires - 1er trimestre 2017.
  14. Inauguration de la nouvelle place de l'Eglise avec une action commerciale associée - Décembre 2016



   Page 3 : voir les documents que Fontenay-aux-Roses-Avenir a pu consulter.